Préparation pour avoir un rasage parfait

À 55 ans, un homme a déjà passé environ 3500 heures de sa vie à se raser. Le plaisir ou la frustration dépend de l’adéquation de la technique de rasage à l’état de la peau et du poil. La règle de base est la suivante : qu’il soit humide ou sec, chaque rasage stresse la peau. Environ 0,1 millimètre de la couche cornée supérieure est enlevé, et même les systèmes de cisaillement les plus doux ou les lames de rasoir endommagent la peau. Une peau robuste peut rapidement réparer les petites blessures elle-même. Les peaux sensibles restent cependant irritées. Elle sèche, brûle, et des taches ou des boutons se forment. Si elle entre en contact avec les mauvais produits de soin, qui l’assèchent, son manteau acide protecteur naturel peut être perdu.

Les lames de rasoir

Mais une peau encore plus robuste réagit parfois de manière sensible. Les lames de rasoir émoussées, par exemple, ne coupent pas les moustaches, mais les tirent hors du manche, ce qui peut temporairement entraîner des papules disgracieuses. “Les follicules pileux enflammés, qui sont souvent accompagnés de boutons purulents, sont aussi souvent causés par des rasoirs mal nettoyés ou lorsque les boutons sont coupés”, explique le Dr et dermatologue à Munich. Dans une peau très cornée, les poils sous la peau se trouvent parfois en travers, continuent à y pousser et forment de petites papules. S’ils sont coupés pendant le rasage, des agents pathogènes peuvent pénétrer dans le follicule pileux et provoquer une inflammation.

Les hommes ayant une barbe forte et bouclée souffrent aussi souvent d’une inflammation des follicules pileux : lorsque les poils s’allongent, ils se retournent et repoussent souvent dans la peau, la décision la plus importante étant : humide ou sec ?

Avantage : l’avantage du rasage humide est qu’il s’agit d’un rituel matinal rafraîchissant, et les systèmes de lames modernes et sophistiqués s’adaptent parfaitement à la forme de votre visage. Comme les poils de barbe gonflent à l’eau chaude et à la mousse ou au gel à raser, il est plus facile de les couper. De plus, le rasoir glisse mieux, ce qui protège également la peau et la lame.

Inconvénient : s’il y a trop de pression sur la lame, le rasage humide favorise les coupures et l’inflammation ainsi qu’une sécheresse durable de la peau. Le dermatologue recommande le rasage à sec pour les peaux manquant d’hydratation : “dans ce cas, c’est plus doux car la peau n’entre pas en contact direct avec la lame. Cela minimise le risque de blessure, ce qui est également un avantage dans le cas de l’acné”. Le rasage à sec est également une affaire simple. Une goutte d’amertume : elle n’enlève pas le chaume aussi complètement que la lame.

Comment avoir une sensation de douceur lors du rasage ?

Pour une sensation agréable et douce sur la peau après le rasage, les ingrédients des produits de soin jouent également un rôle important. Un Dr et pharmacien à Munich, conseille : “pour les peaux sensibles et sèches, vous ne devez pas utiliser de mousses et de lotions de soin contenant de l’alcool. Ils irritent la peau et l’assèchent. Mieux vaut un gel de rasage sans alcool et un baume après-rasage à l’eau thermale anti-inflammatoire. Le gel forme un film qui aide à maintenir le manteau protecteur naturel de la peau. L’allantoïne régénératrice nourrit et apaise, l’acide lipo-hydroxylé exfolie la peau en douceur et assure ainsi un teint lisse.

Idéal pour les poils incarnés et les boutons enflammés : une crème contenant du glycérol, qui s’applique le soir et dissout ainsi la couche cornée pendant votre sommeil. L’urée maintient les follicules pileux ouverts, le sulfate de cuivre et de zinc prévient les infections. Après le rasage, un fluide apaisant à base d’extrait de pépins de courge ralentit la formation de sébum. L’alpha-bisabolol désinfecte, la glycérine et l’huile de carthame protègent contre la déshydratation.

Les 3 étapes d’un rasage parfait

Préparez votre peau

a. La douche

Sachez qu’il faut se raser dans la douche ou bien juste après. A l’image de la serviette chaude du barbier, le secret est la vapeur. Elle permet aux pores de s’ouvrir, de libérer les poils de les détendre et de les assouplir. Un bon indicateur : si la buée n’a pas recouvert le miroir de votre salle de bains, votre peau n’est pas encore prête !

b. Le nettoyage

Il est important de nettoyer votre peau avant le rasage. Utilisez un gel nettoyant que vous ferez mousser 10 secondes afin de purifier votre peau. Notez que si vous vous rasez sans nettoyer votre peau, vous risquez de coincer des impuretés dans vos pores ouverts ce qui tend à favoriser les coupures. Si vous utilisez un blaireau par la suite, il vous permettra d’exfolier en douceur et de vous débarrasser de vos peaux mortes. On vous rappelle qu’un gommage est recommandé une à deux fois par semaine. En effet, il permet d’éliminer les cellules mortes, d’éclaircir le teint et facilite le renouvellement cellulaire.

c. L’huile de pré-rasage

Bien que souvent oubliée, l’huile de pré-rasage joue un rôle crucial dans la diminution des entailles, coupures et irritations. Humidifiez tout d’abord la zone à raser avec de l’eau chaude. Déposez une goutte d’huile de pré-rasage dans le creux de la main. Emulsionnez et chauffez la goutte d’huile paume contre paume. Commencez par masser le cou par des mouvements circulaires tout en remontant sur la totalité de la zone à raser. Ne rincez pas ! Appliquez votre crème, gel, mousse ou savon de rasage par-dessus. Vous pouvez maintenant vous raser en douceur avec plus de glisse et de facilité. Ne vous inquiétez pas, cette goutte d’huile ne laissera pas d’effet gras sur votre peau.

Rasez votre barbe

a. Appliquer le gel, la mousse ou la crème à raser

Dans tous les cas votre produit doit être appliqué par-dessus l’huile de pré-rasage.

Pour un rasage ultra précis, utilisez un gel de rasage ou une mousse à raser, afin de faciliter le redressement du poil et améliorer la glisse de la lame. Appliquez le gel de rasage ou la mousse à raser sur votre barbe par de légers massages circulaires en commençant par le cou.

Et avec un blaireau ? L’utilisation d’un blaireau continuera à préparer la peau en l’exfoliant et redressera les poils afin d’en faciliter la coupe. Mouillez le poil du blaireau avec de l’eau chaude, puis enduisez-le de crème ou de savon à barbe que vous faites «monter» en l’étalant sur votre barbe grâce à des mouvements circulaires. Utiliser trop de crème est inutile, cela empêche tout simplement le rasoir d’être au plus près de votre peau !

Et n’oubliez pas le célèbre dicton des barbiers : « une barbe bien savonnée est déjà à moitié rasée ».

b. Le premier passage

Vous devez toujours prendre la direction de la pousse de votre poil : vous éviterez ainsi la formation de poils incarnés. Commencez par les pattes en descendant vers les joues. Réservez la zone du cou et du menton pour la fin du rasage. Ainsi, vous laisserez l’huile de pré-rasage agir plus longtemps, ce qui facilitera la coupe de ces poils plus durs et de cette zone moins régulière. Préférez des gestes longs et disciplinés à de petits gestes rapides et désordonnés. Nettoyez votre lame de rasoir fréquemment sous un filet d’eau chaude : vous augmenterez sa durée de vie et votre rasage sera impeccable !

c. Le deuxième passage

Théoriquement, votre rasage peut s’arrêter ici. Néanmoins, si vous voulez vraiment être rasé de près, il vous faudra enduire votre visage de gel de rasage ou de mousse à raser une seconde fois. Si vous utilisez un blaireau, procédez de la même manière que lors de la première application.

Lors de ce deuxième passage, votre rasoir doit attaquer le poil dans le sens inverse de sa pousse. Un seul et unique passage de la lame est suffisant. Lors de cette étape, un geste léger et adroit est primordial afin de ne pas traumatiser votre peau.

Apaisez votre épiderme

a. Rinçage

Une fois le rasage terminé, aspergez votre visage avec de l’eau froide à plusieurs reprises. En plus de débarrasser votre visage des résidus de crème, l’eau froide referme les pores de votre peau. Vous vous êtes blessé ? Utilisez une pierre d’alun aux propriétés naturellement hémostatiques pour stopper le saignement après l’avoir passée sous l’eau tiède. Adoucissante, hydratante, astringente et non allergisante, elle tonifie aussi la peau et aide à resserrer les pores après le rasage. Pour sécher votre visage, tamponnez-le avec une serviette propre, mais ne frottez surtout pas !

b. Le soin après-rasage

Il existe deux types de soins après-rasage :

  • La lotion après-rasage sans alcool, idéale pour les hommes à la peau grasse
  • Le baume hydratant après-rasage, idéal pour les hommes à la peau sèche

La lotion après-rasage sans alcool doit être appliquée en tamponnant le visage et en petites quantités alors que le baume hydratant après-rasage doit être doucement massé jusqu’à absorption complète par l’épiderme.

Si vous avez une peau normale, vous pouvez choisir n’importe quel soin après-rasage.